Mazda annonce le retour du moteur rotatif, ça  technologie exclusive servira comme source d'alimentation du prolongateur d'autonomie des véhicules électriques de la marque. La compacité du moteur rotatif au service de multiples solutions de mobilité électrique.

Mazda lancera ses premiers véhicules électriques (EV) en 2020 dans le cadre de son programme de développement technologique à long terme baptisé « Sustainable Zoom-Zoom 2030 ». Mazda commencera par lancer deux véhicules électriques à batterie. L’un alimenté uniquement par une batterie, et l’autre associant une batterie au moteur rotatif de Mazda à la fois compact, léger et extrêmement silencieux qui fera office de prolongateur d'autonomie. Ce dernier rechargera la batterie dès que les circonstances l’exigeront afin d'accroître l’autonomie du véhicule, ce qui ne manquera pas de rassurer nombre d’utilisateurs. Exploitant la compatibilité du moteur rotatif avec les combustibles gazeux, le prolongateur d'autonomie alimenté par le moteur rotatif est également conçu pour assurer la combustion du gaz de pétrole liquéfié et fournir ainsi une source d'électricité dans les situations d’urgence. Mazda selon son communiqué s’engage à réduire ses émissions de dioxyde de carbone moyennes « du puits à la roue » de 50 % d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 2010, et de 90 % d’ici 2050.
 

Outre les carburants alternatifs tels que le gaz naturel comprimé, le gaz de pétrole liquéfié et même l’hydrogène, l’industrie automobile étudie également la viabilité des combustibles liquides recyclables tels que les biocarburants produits à partir des micro-algues.

 

Siege Mazda

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir