Fast-tuninmag c'est aussi sur:

 Logo Facebook2pngTwitter2

 

AUTRE PUBLICATION

logo pitlanepng

 

Nos partenaires

MYCARSBOOK SITE

logo pub

 

logo mtech

 

Auto Ies

 

logo fr

 

logo VND

Comme il s’y était engagé lors de la présentation de ses résultats annuels, le Groupe Renault présente aujourd’hui son projet de plan de transformation dont l’objectif est de réaliser une économie de plus de 2 milliards d’euros sur 3 ans.

Le projet de plan tend à poser les bases d’un développement pérenne du Groupe Renault. En France, celui-ci s’organiserait autour de pôles d’activités stratégiques d’avenir : les véhicules électriques, les véhicules utilitaires, l’économie circulaire et l’innovation à forte valeur ajoutée. Ces grands pôles d’excellence régionaux basés en France constitueraient le cœur de la reconquête du Groupe. A Flins et Guyancourt, le Groupe réorganiserait ses activités. Si le Groupe Renault envisage de procéder aux ajustements d’effectifs nécessaires pour permettre un retour à une croissance rentable et durable, il s’engage à ce qu’ils soient réalisés à travers un dialogue exemplaire avec les partenaires sociaux et les collectivités locales. Ce projet d’ajustement des effectifs s’appuierait sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires. Il s’étalerait sur 3 ans et concernerait en France près de 4 600 postes auxquels s’ajouterait la réduction de plus de 10 000 autres postes dans le reste du monde. 

Usine de Flins

usine de Flins 

Le projet compte parmi les mesures :le redimensionnement des capacités industrielles  l'Ajustement des effectifs de production. La Suspension des projets d’augmentation de capacités prévus au Maroc et en Roumanie. En France Renault lance une concertation pour étudier à partir des usines de Douai et de Maubeuge la création d’un pôle d’excellence optimisé des véhicules électriques et utilitaires légers dans le nord de la France. Une réflexion ouverte sur la reconversion de l’usine de Dieppe, à la fin de la production de l’Alpine A110.est aussi  à l'étude. A Flins, la création d’un écosystème d’économie circulaire sur le site, incluant le transfert des activités de Choisy-le-Roi. Autres pistes l'Optimisation des frais généraux et marketing et le recentrage des activités pour une meilleure allocation des ressources.

Le coût estimé de la mise en œuvre de ce plan est de l’ordre de 1,2 milliard d’euros.

F1 Renault

 Quid de la Formule 1 Renault va t'il poursuivre son programme dans le sport auto