POURQUOI  NE PAS RÉPARER SON  VÉHICULE  D’ OCCASION  AVEC DES PIÈCES D’OCCASION ?

 

C’est une question toute simple et qui, pourtant, ne marque que très peu les esprits.

Saviez-vous qu’en Europe occidentale 38% des véhicules particuliers ont plus de 10 ans ? 60% des immatriculations réalisées en France concernent des véhicules d’occasion (de plus de 1 an). En France, les individus achètent donc plus de voitures d’occasion que de voitures neuves.

Difficile parfois d'imaginer d'acheterdes pièces d'occasion dans une casse

A contrario, la part de marché de la pièce d’occasion dans la pièce détachée ne représente que 2% par rapport au marché du neuf ! Un réel paradoxe, et c’est d’ailleurs le sujet de notre article : un tour d’horizon sur un marché méconnu des particuliers et qui a pourtant toute sa place.

 

Tout d’abord d’où proviennent les pièces d’occasion, est-ce un marché parallèle, concerne-t-il le particulier ou le professionnel ? Est-ce légal ?

 

le plus souvent il est possiblede récupérer des pièces sur une voiture dites épaveLa filiale de la pièce d’occasion est une activité contrôlée par l’état. Les sociétés souhaitant exercer cette activité de démolisseur automobile doivent soumettre un dossier d’agrément dans lequel ils doivent respecter un cahier des charges clair et précis concernant le traitement des véhicules passant dans l’établissement. Après acceptation, les centres VHU (véhicule hors d’usage) sont contrôlés régulièrement pour vérifier la bonne exécution du cahier des charges.  Les véhicules en fin de vie sont alors collectés, dépollués (huiles, carburant, etc.) puis les pièces en état de fonctionnement sont démontés pour être réutilisées.

Prenons un exemple concret : vous êtes dans votre Peugeot 206, vous perdez le contrôle et percutez un panneau de signalisation. L’expert déclare votre véhicule épave puisque

manque de chance le panneau a atteint le moteur et les réparations sont supérieures à la valeur du véhicule.  Une grande partie de votre véhicule n’a pas été touché par l’impact, vos rétroviseurs extérieurs sont bon, vos portes arrières également vous avez même 4 jantes impeccable n’ayant jamais touché un seul trottoir par vos manœuvres réalisées dans les règles de l’art !

 

Et bien toutes ces pièces seront disponibles pour une seconde vie ! Avec un avantage et pas des moindres : toutes ces pièces seront vendues à des prix pouvant aller de 30 à 80% du prix neuf !

 

Bien que d’occasion, ces pièces sont aussi garanties : de 3 à 12 mois selon les centres VHU. Il s’agit là d’une garantie qui s’inscrit dans le cadre d’un texte de loi. Or, peu savent qu’acheter une pièce dans une casse leur permet de bénéficier d’une telle garantie.

Ces pièces ne sont pas réservées aux professionnels. En tant que particulier, vous pouvez tout à fait vous rendre dans un centre VHU afin d’y trouver la pièce de votre choix. Les professionnels de la réparation automobile utilisent régulièrement des pièces d’occasion, avec votre accord bien entendu.

Un arrêté de 2009 autorise les compagnies d’assurances auto à réparer les véhicules des assurés avec des pièces d’occasion.

 

Finalement il y a certains avantages à utiliser des pièces d’occasion. Alors pourquoi sont-elles si peu utilisées ?

 

Un stock neuf peut être réapprovisionné en 48h, pour l’occasion c’est plus délicat il va falloir que le centre VHU proche de chez vous rentre un véhicule hors d’usage puis que vous soyez le premier à venir récupérer la pièce que vous recherchez. La méconnaissance des particuliers et la disponibilité des pièces sont les deux points principaux qui expliquent cette faible part de marché.

Avec le nombre de centre de VHU en France le stock de pièces est impressionnant

 

Je suis un particulier je n’ai pas de centre VHU proche de chez moi ou bien celui à côté de moi n’a pas la pièce que je cherche. Que faire ?

 

Cette problématique a vu des solutions naissantes lors de l’explosion d’internet. En 2006 certains outils proposaient un envoi d’e-mail à un grand nombre de centres VHU en même temps.

 

Depuis 2012 un nouvel acteur propose la visibilité en temps réel des stocks des centres VHU : le site www.opisto.fr sur lequel les pièces sont même parfois prises en photo permettant aux personnes les moins expertes de s’assurer qu’il s’agit de la bonne pièce

 

Source info et photos Opisto